A FAIRE A NEW YORK, numéro quarante douze

A FAIRE A NEW YORK, numéro quarante douze

siroter un jamba juice en regardant la foule depuis les marches de Times Square

one thing to do in NYC : have a jamba juice while sitting on the steps in Times Square and peacefully look at the crowd


A FAIRE A NEW YORK, numéro quarante douze

3 commentaires:

  1. Il y a un tout petit peu de monde... Lol
    Je voulais te demander, quel a été ton critère de recherche au niveau de la famille t'accueillant ? Je regarde les profils et je pars dans des délires alors il faut que je me reconcentre ^^
    Tu comptes faire quoi après ?

    RépondreSupprimer
  2. et encore, on ne se rend pas bien compte sur la photo, mais tu peux à peine marcher sur les trottoirs… l’effet DSK? haha, je doute, les gens sont en vacances pour la plupart et ils n’en ont pas grand chose à faire de cette histoire en vacances… il faut aussi avouer que les dernières fois où j’étais allées à manhattan, c’était plutôt le dimanche… ça y fait peut-être quelque chose.
    Mes critères géographiques étaient larges : les côtes. Est, ouest, peu importe, mais pas au milieu de nulle part (quand je vois à quel point on peut tourner en rond dans la semaine, en étant si près de NYC, je n’ose même pas imaginer pour celles et ceux qui sont en plein milieu du Nebraska ou je ne sais où!!
    Après…je ne voulais pas plus de deux enfants mais on m’a convaincu de choisir 1 de plus… je ne voulais pas de bébé (de toute façon, je ne pouvais pas car je n’avais pas 200 heures de garde avec les moins de 2 ans, et ça m’allait très bien).
    Le reste, c’est vraiment une question de feeling. Tu discutes un peu avec la famille, tu vois si tu as des points communs et te sais rapidement si tu vas te sentir à l’aise ou pas. J’ai eu…. 3 ou 4 familles au téléphone ou sur skype avant de les choisir. Ca s’était toujours bien passé, toujours des gens très sympa mais c’est avec eux qu’il y a eu un truc en plus. Il faut juste ne pas être pressée et être consciente qu’il s’agit de son bien-être dans une famille pour laquelle on travaille. Le choix doit donc être réfléchi et, on ne le dira jamais assez, PRIVILIEGIEZ LA FAMILLE ET PAS OÙ ILS HABITENT. Mieux vaut des gens adorables dans l’Utah que des gens exécrables dans un penthouse sur la 5ème avenue!
    Mais attends, j’ai raté un épisode? Tu veux partir? Ou c’est vraiment juste un délire comme ça?

    En rentrant, je vais essayer de trouver un job en attendant de faire un BTS AGTL (Animation est Gestion Touristiques Locales). J’espère pouvoir rentrer à Bordeaux, sinon Arcachon ou Biarritz (oui, comme tu disais, je n’ai pas peur de bouger, mais être au milieu de ma famille un peu partout dans le Sud Ouest, ce serait quand même pas mal!)

    RépondreSupprimer
  3. Hum Ok, le Sud, je ne t'ai donc pas aidé avec l'Est lol!
    L'affaire DSK, Haha, ça a pris toute l'info ici en France ! Je vois que par chez toi aussi ;)Partir, un délire ? Hum 50-50. Disons que je souhaiterais faire le tour de l'Angleterre en passant du temps au centre de Londres. Mais d'une part cette envie, de l'autre la Licence l'année prochaine et un futur travail si je reste présente dans la tête des patrons. Donc je ne sais point. Mais je regarde les familles, j'ai des demandes et we'll see. Au coup de coeur on va dire ! J'pense qu'il faut un déclic pour partir. Je l'attends haha !

    RépondreSupprimer