Parce que des fois, il faut faire fi de ses bonnes intentionsnutritionnelles... et surtout on n'a plus aucune excuse valable!

J'aurais aussi pu donner comme titre à cet article "où comment Dorian débarque soudainement virtuellement et pas virtuellement en même temps dans ma cuisine"... pas plus court et ça ne vous éclaire pas plus sur ce qui est sorti de mon four me direz-vous!

Booooon, d'accoooooord, je vous explique mais il faut presque reprendre depuis le début.
J'attends depuis quelques jours un courrier assez important mais non, depuis bientôt une semaine, toujours rien dans la boîte aux lettres. J'envoie donc un texto à quelques uns (pas tous, mon portable est méchant depuis le début et je n'ai pas pu l'envoyer à tous ceux que je voulais, histoire d'en rajouter une couche) de mes supporters psychologiques en leur demandant de venir m'aider faire une descente au centre de tri de Bordeaux pour récupérer cette fichue enveloppe. Et j'ai reçu un "J'arriiiiiiiiive" quelques minutes plus tard de la part dudit Dorian.
La journée passe et je finis par apprendre que le résultat qui m'attend dans cette enveloppe n'est pas réjouissant... je me vois alors déjà devant un film de fille, une cuillère à soupe dans une main et un pot d'Häagen Dazs dans l'autre quand je me redis pour la ènième fois "ARRÊTE DE RÊVER, TU SAIS TRÈS BIEN QUE ÇA FAIT DES SEMAINES QU'IL N'Y A PLUS DE GLACE DANS LE CONGÉLATEUR!" et une seconde après, ma petite tête me redit sur le même ton désespéré genre il faut tout te dire ma pauvre fille "NON, PAS DE NUTELLA NON PLUS, JE TE RAPPELLE QUE TU L'AS FINI DEVANT ORGUEIL ET PRÉJUGÉS SAMEDI SOIR, T'ES BOUCHÉE OU QUOI????? Alors maintenant, affronte ça en adulte, sans calories pour te morfondre!"
...mouais...

Le soir arrive, et je raconte les parties de ma journée que ma mère ne connait pas (oui, vu la situation, je l'ai eu au téléphone 47 893 fois, au moins...) et je lui parle de cette réponse à mon texto.
Alors pendant que ma mère est au téléphone avec ma sœur et que mon cerveau cherchait en vain une parade et me relançait sans cesse "comfort food comfort food comfort food comfort food", j'ai repensé à ce texto "J'arriiiiiiiiiive".

Mais oui, mais c'est bien sûr! EUREKA!!! Je vais chercher une idée dans le livre de Dorian.

Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit qu'au mois de septembre, j'avais convié quelques amis bloggeurs à manger à la maison, juste comme ça entre nous, pour se voir avant mon départ aux USA. Et bien je me suis fais gâter ce jour-là, et doublement (voire triplement) par Dorian qui :
1) a fait le déplacement. Oui oui, l'aller-retour dans la journée !! Amazing et c'était très gentil de sa part !!!!!
2) (et 3) m'a offert ses deux livres sur les Cupcakes et les desserts individuels

Donc j'ai remis mon nez dans ce dernier, et là, la révélation : le pudding de brioche au chocolat noisettes pour la version originale.
Alors j'ai adapté en fonction de mes placard et de mon frigo
PUDDING DE BRIOCHE AUX DEUX CHOCOLATS ET NOIX DE PECAN

2 cuillères à soupe de noix de pécan
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
40 grammes de chocolat au lait
20 grammes de chocolat noir
1 jaune d'œuf
1 grosse cuillère à soupe de sucre roux parfumé au pain d'épices
75 ml de lait
90 gr de crème d'amandes (crème, hein, pas purée)
3 tranches de brioche coupées en 4 triangles
IMG_0318

Allumez votre four à 170°C.
Hachez* les noix de pécan au couteau puis faites-les dorer légèrement dans une poêle sèche. Mettez ensuite le sucre dans cette même poêle et dès que le caramel est bien blond, remettez-les noix pour bien les enrober puis laissez refroidir sur une assiette.

Faites bien chauffer la crème et le lait.
Pendant ce temps, faites blanchir le jaune d'œuf avec le sucre au pain d'épices. Quand le mélange lait-crème est presque bouillant, versez-le sur l'œuf sans cesser de remuer!

Hachez* le chocolat et mettez-en la moitié dans le fond d'un bol. Disposez les triangles de brioche puis mettez au centre l'autre moitié du chocolat et les noix de pécan (essayez de les parsemer, si vous y arrivez ^_^).
Versez ensuite le mélange œufs-sucre-lait-crème en veillant à ce qu'il y en ai bien partout.
Enfournez une vingtaine de minutes (jusqu'à ce que la brioche soit bien dorée et les œufs cuits).

Le plus dur, c'est d'attendre que ce soit tiède. J'ai pas attendu assez longtemps et j'avoue que la brioche fumante, imbibée de crème sucrée et de chocolat fondu, ça bourre un peu beaucoup l'estomac!
Mais bon, mission COMFORT FOOD accomplie (devant Le Diable s'habille en Prada, c'est pas mal!)
IMG_0319

*Le but du jeu, c'est de le faire au couteau en coupant dans tous les sens, comme quand Jamie Oliver fait sa fête à un bouquet de coriandre par exemple. Ca détend... mais faites gaffe à vos doigts quand même!
Pendant que c'est au four, vous avez aussi le droit de croquer les morceaux de noix de pécan collés à la spatule ; )

Alors merci mille fois à Dorian et merci à tout le monde pour vos gentils textos et autres messages on FB ^_^

PS: j'ai oublié de dire qu'avec ces proportions vous remplissez généreusement un bol. C'est donc soit pour une grosse déprime, soit pour deux déprimées "normales", soit toujours que pour une mais avec les yeux plus gros que le ventre et donc à finir le lendemain au petit déj'. Devinez où je me situe ^_^

8 commentaires:

  1. Bon et maintenant tu vas essayer de m'imaginer rouge cramoisi en me tapant les cuisses et en me tenant la rate... enfin un truc qui se trouve par là... tellement je viens de passer un bon moment à la lecture de ton article...
    Bon la prochaine fois tu m'annonces ce que nous attendons tous et là c'est moi qui fournis la comfort food... enfin je viens en marchant ,-)!
    Posté par Dorian, 20 octobre 2009 à 00:48

    RépondreSupprimer
  2. ohhhh pétard de pétard
    de pétard !
    mais c'est pour MOUAAAAAAH TOUT CELA !
    ihihihi !
    Posté par stef et sa belet, 31 octobre 2009 à 23:57

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec Marie tout court :)) ce n'est que partie remise maïlys, je suis certaine que la roue va tourner et que tout ce que tu souhaites va se réaliser.
    Je ne sais pas si je pourrais attendre que cette gourmandise refroidisse pour y goûter ;)) bisous
    Posté par Agnès, 21 octobre 2009 à 23:45

    RépondreSupprimer
  4. Courage !!! Moi quand j'ai un coup de blues je fais le gateau au chocolat au microonde d'Anne... mais bon 4càs d'huile après ça me refait déprimer après donc j'ai arrété !!! Je crois que maintenant il faut que j'achète de la brioche en stock... on sait jamais !!! ^^ Bon pour la semaine prochaine n'importe quel jour me convient pour le moment... car je ne sais pas encore si je bosse ou pas... Je te tiens au courant !!! Bisous !!! take care !!! enjoy !!!
    Posté par Marie en Inde, 20 octobre 2009 à 10:33

    RépondreSupprimer
  5. MIAM Merci Marie!!!!!
    Posté par Maïlys, 20 octobre 2009 à 09:29

    RépondreSupprimer
  6. Maïlys je suis de tout coeur avec toi! Pas facile à accepter ces bouleversements dans tes projets, j'imagine bien. Mais ce n'est que partie remise, je suis persuadée que tu ne vas pas te laisser abattre pour autant. Et au cas où tu aurais besoin encore d'un peu de comfort food, je me suis permise de t'offrir sur mon blog (bon ok ce n'est que virtuellement!) un carré bien gourmand aux pépites butterscotch et noix de cajou. :P
    En tout cas tout ceci nous a offert au moins à nous le plaisir de te relire ;) Bisous bisous
    Posté par Marie°°°, 20 octobre 2009 à 07:11

    RépondreSupprimer
  7. et moi, j'ai passé un très bon moment à déguster ça!
    Pour le reste : deal! Mais si tu veux, tu viens en train et je viens te chercher à la gare... ou plutôt on ne (pré)dit rien parce que la première fois je devais aller chez mes cousins pour les garder, cette fois-ci, je devais aller chez mon Parrain... donc plus de plan motorisé avant que ce ne soit officiellement possible!
    Encore merci ^_^
    Posté par Maïlys, 20 octobre 2009 à 00:59

    RépondreSupprimer
  8. [...] aura fait faire des délices dans ma cuisine. Après un énième ratage de permis, il a fait disparaître ma déception sous le chocolat et la brioche, il m’aura lancé le défi de faire des cupcakes et là, voilà qu’il me contamine avec [...]

    RépondreSupprimer