"Bulmers, c'est quoi ???" me demande Claude-Olivier

"Bulmers, c'est quoi ???" me demande Claude-Olivier


Un truc "GAVE" (^_^) bon !! Alors certes, je ne suis pas une experte (encore heureux, à 17 ans moins quelques jours !).

“Bulmers, c’est quoi ???” me demande Claude-Olivier


Mais racontons plutôt l'histoire de la découverte du Bulmers. Ce fut en Irlande, à Dublin plus précisément. Alors que ma mère et moi partions des les ruelles de la capitale à la recherche des clés de l'appartement, mon père et ma soeur nous attendaient sagement avec nos 4000 kg de bagages dans un pub. Il me semblait avoir entendu, lors de mon premier voyage en Irlande, que là-bas, on vous regarde avec des yeux de merlan frit si vous demandez une bière blonde, parce que, en gros "la Guinness est brune, et que la Guinness, il n'y a que ça de vrai !". (Finalement non, enfin pas à Dublin en tout cas). Donc, ledit pater regarde un peu autour de lui pour voir ce que boivent les gens et en repère un(e) qui a une pinte de blonde et demande la même chose. La commande arrive et il trouve ça délicieusement fruité mais étrangement pour une bière. Ma soeur goûte "c'est bon !!". Ils regardent alors sur l'étiquette et lisent "Cider". Apparemment, il y aurait une production assez importante de pommes en Irlande et ils font du cidre qui leur est bien particulier puisqu'il n'a rien à voir avec notre cidre normand ou breton, ni avec le Sagarnoa (basque).

Donc, chaque fois que nous allions boire un truc c'était : 1 Guinness pour mon père (parce que finalement il aime ça), 1 Bulmers pour ma mère et 1 pour ma soeur et 1 "club-orange" pour moi (T_T z'ont même pas d'Orangina !!). Mais bon, je finissais vite mon truc orange fluo bien chimique et j'aidais ma mère qui avait l'air d'avoir du mal à finir sa pinte *ahem* (ohh, toi qui te caches au fond le classe contre la radiateur, je t'ai entendu !!! nan je picole pas, j'apprécie les trucs bons et c'est pas avec 3 gorgées de jus de pomme avec des bulles à 4,5° que je vais être HS. Non, n'insiste pas ou c'est 4 heures de colle samedi matin ! .....j'aime mieux ça).

Une fois rentrés à la maison, on cherche du Bulmers, of course ! METRO : ya paaaas. Magasin d'alcools and co : ya paaaaaas (et on commence à paniquer : mais comment va-t-on survivre ??). Nos sauveurs ? Ô l'ami bordelais, tu ne devines pas ? Mais siiiii : le Comptoir Irlandais bien sûr ! Qui a changé d'adresse : plus cour du Chapeau Rouge mais 14 rue du temple, j'ai pas dit TEMPLE BAR, j'ai dit RUE DU TEMPLE ! (perpendiculaire à la rue Porte Dijeaux, juste avant la rue Vital Carl quand on vient de la rue Sainte Catherine). Mais je vous conseille d'appeler avant d'aller en chercher parce que la vendeuse nous a dit que ça partait vite, tu m'étonnes ! S'ils sont les seuls à en vendre et vu que c'est super bon... Il y a "Le Comptoir Irlandais" à Bordeaux donc, et dans 39 autres villes de France (donc 41 points de vente en tout, puisque 2 à Paris, forcément !).

Donc voilà Monsieur Claude-Olivier. Ai-je répondu correctement à ta question ?? Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas !

Bonus, juste pour toi Claude-Olivier :


USB Wine, telechargez vos vins en direct des domaines !
envoyé par zs2creative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire